Les Ondes Interscalaires

Les Ondes Interscalaires

Ondes interscalaires : théorie de la mise à l’échelle globale.

Les ondes interscalaires, une compréhension nouvelle des origines de la vie.

Hartmut Müller & les ondes interscalaires:

Né en RDA, diplômé en philosophie et sciences naturelles de l’Université de Saint-Pétersbourg, a travaillé comme professeur d’université en Russie et a contribué à des projets de recherche spatiale.
Pour ses recherches scientifiques dans le domaine de la mise à l’échelle globale et son engagement envers l’éthique dans les sciences, il a reçu la médaille Vernadski, la plus haute reconnaissance de la Société inter-universitaire russe non gouvernementale.

La mise à l’échelle globale est une loi universelle d’importance cosmologique.

Hartmut Müller est engagé dans une application non militaire de la recherche scientifique.
Il a déclaré “Les nouvelles découvertes en physique des particules, en géo et en astrophysique et la découverte de systèmes planétaires extrasolaires fournissent des confirmations solides de l’échelle mondiale qui pourrait être le nouveau paradigme scientifique expliquant mathématiquement comment les échelles sub-atomiques et galactiques sont directement liées à la vie biologique, réalisant ainsi l’harmonie infinie de l’univers”.
Hartmut Müller et Leili Khosravi, “Scientifiques pour la paix”

Harmut MÜLLER & Leili KHOSRAVI, Chercheurs Ondes Interscalaires.
Harmut MÜLLER & Leili KHOSRAVI

Leili Khosravi et les ondes interscalaires:

Diplômée en médecine, spécialisée en obstétrique et gynécologie à l’Université de Rome, a toujours été active dans le bénévolat en Italie et à l’étranger.
En 1998, elle a cofondé la Medical Association Against Torture pour soutenir les migrants.
En 2000, Leili Khosravi a rejoint la Community of Living Ethics, en Ombrie, où elle participe à des recherches scientifiques. Aujourd’hui, elle enseigne à l’École de guérison ésotérique.
Elle développe une vision holistique de l’être humain et travaille sur la base des principes de l’éthique en science et en médecine. Leili Khosravi est également cofondatrice de l’école de naturopathie “Naturovaloris”.
Depuis 2011, Leili Khosravi collabore avec Hartmut Müller dans la recherche et l’enseignement dans le domaine de la théorie et de la pratique des sciences interscalaires.

Si vous voulez trouver les secrets de l’Univers , pensez en terme d’Énergie, de Fréquences de Vibrations.
Nicolas TESLA


Théorie de la mise à l’échelle globale: le paradigme interscalaire

Et la mise à l’échelle globale ouvrent notre esprit vers la compréhension de notre intrication quantique avec notre planète et l’univers infini. La santé ne serait que vibrations connectées avec notre environnement. En médecine allopathique aujourd’hui, on tend à isoler l’organe malade de l’ensemble de l’être humain. On isole l’être humain de son environnement, de la planète, de la galaxie…

Pourquoi :

  • La masse du cerveau chez l’homme est de 1kg 400 en moyenne et pas 2 kg ?
  • L’hypophyse pèse 500mg et pas 300 mg ?
  • Un cancer dit “génétique” se développe-t-il à 50 ans et pas à 15 ou 20 ans ?
  • Les ondes du cerveau oscillent à certaines fréquences et sont en relation avec les fréquences de Schumann ?

Autant de questions auxquelles la Biologie conventionnelle est non seulement incapable de répondre, mais pense que tout ça n’est que le fruit du hasard.
Le paradigme Interscalaire nous aide à reprendre notre place dans cet univers pour nous donner des éléments de réponses.
Quand notre connexion avec l’univers est fluide, nous sommes en santé, quand elle est discordante, c’est la maladie.
Une vision éthique indispensable à la survie de l’ humanité.


Dans la vision interscalaire, le système solaire est vivant, tout comme la galaxie et l’univers…

Dans cette projection, Hartmut Müller et Leili Koshravi nous invitent à un fabuleux voyage mathématique où les échelles subatomiques et intergalactiques se lient à la vie biologique par des processus complexes et à différentes échelles. Nous devons changer notre vision du monde afin de réaliser le sens profond de la vie dans l’univers.

Alors, la conscience éthique, élément essentiel à la survie de l’humanité, pourra s’accroître et la guerre pourra cesser. La vie est une communication de tout le vivant, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.
Nos cellules et bactéries font partie intégrante de la vie et de notre corps. La terre est comme un vaisseau spatial voyageant avec les autres planètes dans la galaxie avec toutes les autres étoiles et leurs mondes habitables.

Au cœur de nos cellules, La lumière est source de communication.

Notre organisme est constitué de 10 à 50 milliards de cellules sans compter les micro-organismes et bactéries indispensables à notre survie. Nous pouvons donc le considérer comme une vaste communauté.
Cependant chaque cellule en elle-même est un organisme indépendant qui respire, digère, se reproduit. Notre corps a commencé par être une seule cellule qui s’est multipliée. La complexité de l’être humain est une vaste collaboration entre organismes vivants et elle existe à différentes échelles :

  • Macroscopiques avec les organes, tissus, cellules, organites de cellules et structures sous-cellulaires.
  • Microscopiques avec les molécules et éléments.
  • Subatomiques avec les électrons et protons, fondations de la physique quantique. Nous en déduisons, donc que le fonctionnement anatomique et physiologique du corps est de ce point de vue directement relié à la structure même de la planète, du système solaire, de la galaxie…et donc soumis aux lois universelles.

Comment les cellules communiquent entre elles?

Depuis, un début de réponse en 1923 avec Alexander Gurwitsch qui a découvert que la division cellulaire s’opérait grâce à la Lumière. Cependant, il a fallu attendre 1976 avec Fritz Popp pour photographier cette lumière, qu’il a nommé les Bio-photons :
Nos cellules sont sources de lumière, et les microscopes modernes nous permettent aujourd’hui de la photographier.

Qu’est que la lumière ?

La lumière n’a ni masse, ni poids , ni inertie et on peut donc la considérer comme une énergie. Vous savez que l’énergie ne peut être ni créée ni détruite, mais seulement transformée. Le corps humain est un émetteur /récepteur qui émet et reçoit des fréquences variables : basses pour le son ou très hautes pour la vision par exemple.
Nos sens sont des récepteurs de lumière, nous sommes des êtres de lumière dans un univers interconnecté. Notre santé dépend de notre capacité à communiquer.
La lumière est assimilée à la conscience , porte d’ accès à la lumière cosmique ou conscience universelle. La matière elle-même est considérée comme de la lumière stationnaire.
Protons, Électrons et Nombre d’Euler : Stabilité de nos fréquences vitales et de l’univers.


简体中文EnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol