Salon Zen

Le Salon du Zen

 

Quantaform vous accueille sur son stand…

 

Encore peu connue, la médecine quantique s’appuie sur l’étude des champs énergétiques et des particules subatomiques pour identifier l’origine de nos problèmes de santé.

 

Une approche passionnante et riche de promesses qui vise à réveiller les pouvoirs d’auto-guérison du corps humain.

 

On en parle de plus en plus, mais la médecine quantique est encore une discipline assez confidentielle, beaucoup moins familière du grand public que d’autres thérapies alternatives. Pourtant, elle gagnerait à être mieux connue.

 

Ses origines

 

Cette approche s’appuie sur la physique quantique et les travaux de la lumière d’Albert Einstein, le premier à décrire le comportement des atomes et des particules subatomiques. La physique quantique suppose que les ondes magnétiques sont des photons.

 

Les travaux du biophysicien Fritz-Albert Popp, dans les années 1970, mettent en évidence que les cellules humaines émettent elles aussi des « bio-photons », (particules de lumière) qui s’organisent en champs énergétiques et véhiculent les informations.

Ces résultats déterminants signent les débuts de la médecine quantique.

 

La médecine quantique scrute avant tout les ruptures d’informations qui pourraient être à l’origine des symptômes, puis cherche les solutions pour rééquilibrer l’organisme.

Le praticien en médecine quantique va interroger l’individu sur son histoire, les évènements marquants de son existence mais aussi son histoire médical (opérations, maladies, traitements…).

Son rôle va être de l’accompagner afin qu’il mobilise son énergie et accède lui-même à la guérison. Le thérapeute va entrer dans un état vibratoire afin de pénétrer le champ d’énergie du patient.

 

Des capacités d’auto-guérison stimulées

L’une des découvertes les plus importantes de la physique quantique est la théorie des « champs énergétiques » : ce sont ceux qui organisent et contrôlent notre corps. Ils forment un tout. En somme, le corps humain est une structure organisée d’informations. Ce que les chinois ont compris depuis longtemps avec l’acupuncture, qui traite les flux d’énergie du corps, ou les indiens, avec leur médecine ayurvédique qui traite le « corps de lumière » et ses chakras…

 

 

 

Les appareils de biofeedback ou bio-résonance quantiques sont conçus pour détecter les ondes électromagnétiques, les « fréquences » émises par chacune des cellules de notre corps. Lorsque certaines sont brouillées ou « fausses », l’appareil renvoie des fréquences « justes » afin de corriger le problème.

 

Imaginez que vous ayez un coup de déprime. Vous appelez votre meilleur ami. Ses paroles rassurantes vous remontent le moral et vous retrouvez assez d’énergie pour reprendre le cours normal de votre vie. L’aide reçue n’est pas « physique » mais vient des mots réconfortants.

Or ce flot d’informations vous a été transmis par les fréquences du téléphone. Voilà, de manière imagée comment fonctionnent les appareils de médecine quantique : ils envoient des ondes extrêmement fines qui parlent à nos cellules et leur transmettent des informations, elles-mêmes portées par les photons.

 

On pourrait dire que les fréquences sont les phases réconfortantes de votre ami et les photons, les mots, avec leur sens.

 

La bio-résonance optimise la HGH (Human Growth Hormone). Cette hormone de croissance redonne un véritable coup d’éclat à vos cellules et à votre peau.

Dans un processus beauté plus global, elle est également parfaitement adaptée à la réduction de la cellulite.

 

Ce protocole de bio-résonnance peut intervenir dans différents domaines comme la santé, la beauté, le bien-être mais la bio-résonnance agit également avec les animaux et les plantes.