was successfully added to your cart.

La Télomérase : Protéine de l’immortalité?

By 1 septembre 2017dans la presse
Les télomères, marqueurs biologiques du vieillissement cellulaire.

Inconnus avant les années 1960, les télomères ont depuis les années 1970, et surtout depuis 1985, avec la découverte de la télomérase, passionné de nombreuses équipes de chercheurs. Placées à l’extrémité des chromosomes, les télomères sont produits durant le développement embryonnaire. Ce sont de courtes séquences d’ADN répétées plusieurs milliers de fois. Elles prolongent les chromosomes et leur assurent une protection fonctionnelle contre les effets du temps et de l’environnement. Leur raccourcissement est un phénomène naturel qui témoigne de notre vieillissement au niveau cellulaire. Si ces structures sont absentes, la survie et la reproduction des cellules est en péril. Selon le Dr Christophe de Jaeger, fondateur et président de la Société Française de Médecine et Physiologie de la Longévité (SFMPL), vice-président de sociétés savantes internationales dans ce domaine, ainsi que membre du Comité d’Experts de Doctissimo, c’est surtout depuis 1996 que les télomères et la télomérase sont très étudiés. Cette année-là, le prix Nobel de Médecine a été attribué à 3 chercheurs américains pour leur co-découverte en 1984 des télomères.
Depuis les années 1965-70, les scientifiques parlent des télomères et de la télomérase. Cette enzyme naturellement présente dans l’organisme, a pour rôle de réparer les télomères à l’extrémité de nos chromosomes, dont le raccourcissement entraîne le vieillissement de nos cellules.
la télomérase serait-elle l’enzyme de la jeunesse ?

(…)

Lire Article