La biologie quantique pour expliquer la photosynthèse

La biologie actuelle en est-elle au stade où était la physique classique avant la découverte de la physique quantique ? Certains le soupçonnent depuis quelques années, et une publication récente dans Nature Communications vient d’apporter de l’eau à leur moulin. Il y aurait bien des processus quantiques derrière l’efficacité de la photosynthèse.

C’est un fait bien établi que l’existence des atomes, des molécules et des liaisons chimiques ne sont pas compréhensibles en dehors des lois de la mécanique quantique. En ce sens, la physique et la chimie d’un bloc de métal ou d’une cellule sont quantiques. Mais on sait bien que le comportement de ces objets ne manifeste pas directement la nature quantique de la matière, ils font partie du monde de la physique classique. Cependant, certains phénomènes comme la supraconductivité ou la superfluidité débordent du domaine quantique d’ordinaire réservé à la microphysique pour entrer dans le monde à notre échelle.
Lorsque la nécessité de la physique quantique s’est révélée aux physiciens explorant la matière et la lumière, ce fut essentiellement avec deux phénomènes qui semblaient au départ être de simples anomalies bien localisées dans l’univers de la physique classique : le rayonnement du corps noir et l’effet photoélectrique. Nous savons aujourd’hui qu’ils étaient la pointe émergée du monde quantique et que, fondamentalement, le réel est fort différent de la vision du monde bâtie par les fondateurs de la science classique comme Galilée, Descartes et Newton.

De nos jours, les biologistes qui réfléchissent sur le fonctionnement des cellules, de l’ADN ou des neurones considèrent que ces objets sont majoritairement décrits par les lois de la physique classique. Il n’est pas nécessaire d’utiliser l’équation de Schrödinger ou les amplitudes de probabilités qu’elle gouverne pour comprendre l’origine de la vie, les mutations, l’évolution ou l’apparition de la conscience dans un cerveau. Pourtant, ces dernières années, quelques résultats expérimentaux en biologie, notamment sur la photosynthèse, semblaient défier les lois de la physique classique.

 Il était et il est encore bien trop tôt pour savoir si la photosynthèse finira par être, pour une éventuelle biologie quantique, ce que le rayonnement du corps noir a été pour la physique quantique. Toutefois, Alexandra Olaya-Castro et Edward O’Reilly, des chercheurs du célèbre University College de Londres, viennent de publier dans Nature Communications un article, également disponible en accès libre sur arxiv, dans lequel ils affirment que des macromolécules biologiques utilisent bel et bien des processus quantiques pour effectuer de la photosynthèse. Jusqu’à présent, le doute planait sur l’inadéquation des processus classiques pour décrire le comportement de chromophores attachés à des protéines qu’utilisent les cellules végétales pour capter et transporter l’énergie lumineuse.

Selon les deux physiciens, certains des états de vibrations moléculaires des chromophores facilitent le transfert d’énergie lors du processus de photosynthèse et contribuent à son efficacité. Ainsi, lorsque deux chromophores vibrent, il arrive que certaines énergies associées à ces vibrations collectives des deux molécules soient telles qu’elles correspondent à des transitions entre deux niveaux d’énergie électronique des molécules. Un phénomène de résonance se produit et un transfert d’énergie en découle entre les deux chromophores.

Or, si le processus était purement classique, les mouvements et les positions des atomes dans les chromophores seraient toujours décrits par des distributions de probabilités positives. Alexandra Olaya-Castro et Edward O’Reilly ont découvert qu’il fallait employer des distributions négatives. C’est une signature indiscutable de l’occurrence de processus quantiques. Mieux, il s’agit dans le cas présent de la manifestation d’une superposition d’états quantiques à température ambiante assistant un transfert cohérent d’énergie.

On retrouve ces vibrations collectives de macromolécules dans d’autres processus biologiques comme le transfert d’électrons dans les centres de réaction des systèmes photosynthétiques, le changement de structure d’un chromophore lors de l’absorption de photons (comme dans les phénomènes associés à la vision). Selon les chercheurs, il est donc plausible que des phénomènes quantiques assistant des processus biologiques que l’on croyait classiques soient assez répandus. Si tel est le cas, on peut s’attendre à découvrir d’autres manifestations hautement non triviales de la mécanique quantique en biologie.

Cela n’aurait certainement pas surpris Werner Heisenberg, et encore moins Niels Bohr qui, il y a déjà plus de 60 ans, prédisaient que l’on pourrait bien rencontrer des limites de la physique classique avec les systèmes vivants.

Laurent Sacco

L.I.F.E System : Pro Plus Version

médecine quantique, thérapie vibratoire quantique, L.I.F.E. System, QuantaScan Pro, biorésonance, biofeedback, soins énergétiques, santé, Biot, Alpes Maritimes, Nice, Côte d'Azur, France, Lapostat, thérapeutes, neurofeedback, équilibrage, corps, organes, émotions, addictions, iridologie, naturopathie, chronologie, LIFE, L.I.F.E., système LIFE, LIFE system, technologie, biorésonance, thérapie quantique, physique quantique, bioénergie, corps et âme, médecine quantique, quantum medicine, guérison, technologie quantique, biorésonance et thérapie quantique, bilan énergétique, bilan holistique, rééquilibrage énergétique, thérapie énergétique, chakras, CE, certifié, homologué, biofeedback, système de biofeedback, physioscan, SCIO, NES, formation, L.I.F.E, exclusivité, XEDE, corzéame, Biosspect, Physioscan, Ethioscan, Aumscan, Amincissement, Beauté, Bio énergie, circulation, contusion, douleurs, drainage, énergie, entorses, equilibre, forme, fracture, global-harmonie, infra-rouge, digestif, migraine, relaxation, stress, bien-être, LIFE system, bio résonance, bio feedback, medecine energetique, life systeme, scio, technologies bio energetiques, appareils electrophysiologiques, systemes quantiques, therapie quantique, praticiens holistiques, l.i.f.e., introspect, eis, omega, cem-tech, proto-light, metatron, alfa

L.I.F.E System : Pro Plus Version

Le Système L.I.F.E. permet d’effectuer un bilan global physique, énergétique et émotionnel d’une personne, puis d’identifier les blocages présents et d’opérer à un rééquilibrage énergétique.

La bonne santé ou la maladie, l’équilibre ou le stress se traduisent par la circulation d’énergies et d’informations dans le corps. Des ondes sont émises sans cesse par les différentes parties de l’organisme pour communiquer ainsi que pour renseigner l’environnement de leur état.

Le Système L.I.F.E. est une Technologie Quantique de Biorésonance et de Biofeedback.
Destiné aux professionnels de santé et de la relation d’aide, le Système L.I.F.E intervient dans la gestion du stress et la prévention par l’équilibrage du Champ corporel des personnes.
Le Système L.I.F.E. propose 36 programmes permettant d’explorer l’être humain sur le plan physique, énergétique, psychique et spirituel.

Cet outil permet au praticien de découvrir l’origine d’un symptôme, détecter les déséquilibres du champ corporel, découvrir les mécanismes pour permettre au corps de se réparer et ainsi retrouver son homéostasie ou point d’équilibre. Ainsi pour le praticien de santé, le L.I.F.E. System est une aide précieuse pour accompagner la personne dans la mise en place d’un mieux être.

Les informations données ne saurait être interprétées comme un diagnostic médical concernant la guérison, l’atténuation, le traitement et la prévention de la maladie, ou toute autre pathologie.

IL EST IMPORTANT DE NE PAS OUBLIER QUE seuls les praticiens de santé dûment qualifiés et autorisés peuvent émettre des hypothèses relatives à des troubles spécifiques.
Il est donc impossible de fournir une quelconque information écrite aux clients.
Le L.I.F.E. Systems Ltd, le distributeur, les formateurs ne seront pas responsable de toute fausse interprétation.

L.I.F.E. System système indolore et non-invasif d’analyse précoce

Le L.I.F.E.. System est un dispositif de biofeedback électro-physiologique avancé, conçu pour aider à réduire le stress et la relaxation musculaire. Il a été certifié CE et enregistré dans toute l’Union européenne en tant qu’instrument médical de classe 2A. En outre, le L.I.F.E. Le système a été enregistré aux États-Unis, en Australie et en Afrique du Sud. Des tests rigoureux, des études en double aveugle et une approbation ultérieure par TUV Allemagne est votre garantie de qualité et d’efficacité.
(Veuillez vous référer aux documents de certification)
Le L.I.F.E. système est une technologie de biofeedback professionnelle utilisée par des milliers de praticiens

Comment fonctionne le L.I.F.E. System

Par un échange d’informations avec le Champ Corporel de la personne, le programme teste sa réactivité à une multitude de facteurs et évalue les stress potentiels et psychique des personnes.
Tout déséquilibre du Champ Corporel peut provenir de pathogènes, de facteurs environnementaux, du stress subit ou des conséquences de traumas passé : C’est ce que le système LIFE détecte grâce à un ensemble de tests sur les différentes sphères de l’être humain. Il est possible d’intervenir à n’importe quel stade du développement d’un trouble et de prévenir la cascade de réaction menant au symptôme.
Le Système L.I.F.E. est utilisé à la fois pour la détection des causes profondes d’un déséquilibre et pour l’accompagnement à l’amélioration de l’état physique et psychique des personnes.

Par exemple, il peut aider l’organisme pour la fatigue chronique, les problèmes psychosomatiques, la désensibilisation allergique, les blessures aiguës, les douleurs chroniques, les troubles émotionnels… ainsi que des centaines d’autres déséquilibres.

En conclusion, il permet donc, d’un côté, de détecter des déséquilibres du Champ Corporel et d’explorer les processus complexes ayant mené au trouble, mais également, de savoir quel mécanisme va être le plus favorable à solliciter pour permettre au corps de se réparer et ainsi retrouver son homéostasie.

Les atouts du système L.I.F.E.

  • 36 programmes d’utilisation
  • Simple d’utilisation et rapide à l’apprentissage
  • Importation de la signature vibratoire d’une substance
    en base de données
  • Exportation de la vibration d’un élément du système sur un support vierge
  • Impression d’aura ou de fractale
  • Logiciel et documentation en Français et multi langues
  • Nombreuses explications anatomiques et physiologiques